Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
Zapisz Zapisz

Déclaration commune de la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini et du commissaire Christos Stylianides concernant les récentes attaques en Syrie

By Posted on 0 No tags 0

PROTECTION CIVILE ET OPERATIONS D’AIDE HUMANITAIRE EUROPÉENNES, le 03/10/2017

« Ces deux dernières semaines, les frappes aériennes menées dans le nord de la Syrie sur les civils et infrastructures civiles, en particulier les hôpitaux et établissements médicaux, ont fait le plus grand nombre de victimes enregistré jusqu’ici en 2017. Depuis le 19 septembre, l’intensification des bombardements aériens à Idleb, Alep et Hama s’est traduite en des centaines de décès et de nombreux blessés parmi les civils, notamment des enfants, des femmes, mais aussi des travailleurs humanitaires qui risquent leur propre vie pour sauver celle des autres. Ces attaques constituent une claire violation des normes et conventions internationales.

L’UE tient à rappeler la responsabilité contraignante qu’ont l’ensemble des parties au conflit de protéger les civils et les infrastructures civiles, conformément au droit international humanitaire. L’UE travaillera avec le reste de la communauté internationale à garantir qu’il n’y aura pas d’impunité pour ces violations délibérées du droit international humanitaire.

Nous appelons, en outre, l’ensemble des parties au conflit à s’assurer que les organisations humanitaires puissent mener leurs opérations sans entrave. Au vu des importants dégâts et destructions d’hôpitaux et d’infrastructures critiques dans le nord de la Syrie suite aux récentes attaques, plusieurs organisations humanitaires ont été contraintes de suspendre leurs activités, ajoutant encore aux souffrances humaines sur le terrain.

Comme nous l’avons réaffirmé lors de l’évènement sur la Syrie que nous avons organisé en marge de l’assemblée générale des Nations unies, l’UE continue de contribuer à la recherche d’une solution politique à ce conflit, seule option viable pour mettre un terme aux souffrances. Nous demeurons tout aussi engagés à fournir une aide humanitaire à l’ensemble des Syriens dans le besoin, où qu’ils se trouvent et dans le respect des principes humanitaires. Les zones de désescalade du conflit doivent constituer un pas vers une amélioration de la situation sur le terrain, et créer les conditions nécessaires au succès des négociations intra-syriennes menées à Genève sous l’égide de l’ONU. »

Date de publication
03/10/2017

No Comments Yet.

Laisser un commentaire