Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
Zapisz Zapisz

En détails et images : l’opération militaire occidentale contre le régime syrien

By Posted on 0 No tags 0

Bulletin exceptionnel sur les frappes américaines, britanniques et françaises contre le régime syrien

Par Ziad Arbaji

  • Des frappes aériennes sur des positions du régime syrien ont été menées, la nuit dernière, par trois pays : les États-Unis, la Grande Bretagne et la France.

 

  • Parmi les sites ciblés la nuit dernière par l’opération militaire en Syrie :
    • La brigade 105 de la garde républicaine près de Damas.
    • L’aéroport militaire d’Al-Mazzeh à Damas.
    • L’aéroport militaire d’Al-Dumeir à l’est de Damas.
    • Le centre de recherche CERS de Barzeh à Damas.
    • Le centre de recherche CERS de Jomrayah près de Damas.
    • Le site de fabrication et de stockage d’armes chimiques en province de Homs.
    • Le site de prolifération de Masyaf en province de Hama.
Explosion d'un missile à Damas

Explosion d’un missile à Damas

  • Selon des sources russes, les frappes n’ont pas touché les zones contrôlées par l’armée russe. Le Pentagone a déclaré que la Russie ne s’était pas opposée militairement à l’attaque.

 

  • Les sites de recherche CERS ciblés par les frappes en Syrie sont des usines de fabrication d’armes, parmi elles les gaz toxiques utilisés dans l’attaque chimique de Douma.
Le site de recherche de Barzeh à Damas ce matin

Le site de recherche de Barzeh à Damas ce matin

  • Le régime syrien a signé en 2013 la convention d’interdiction des armes chimiques CIAC. Ce qui ne l’a pas empêché de perpétrer plusieurs massacres au gaz toxique comme à Khan Cheikhoun le 4 avril 2017, et à Douma le 7 avril 2018.
  • Le régime syrien avait livré la « totalité » de son stock en armes chimiques en 2013 et 2014, suivant un arrangement russo-américain. Son emploi successif de ces armes a montré qu’il en a gardé et qu’il en a re-fabriqué une quantité importante.

 

  • Les frappes par les trois pays ont ciblé des aéroports militaires, des sites de fabrication d’armes chimiques et des casernes de l’armée du régime syrien.
  • Quatre bombardiers britanniques de type Tornado, et quatre frégates françaises ainsi que des chasseurs de type Mirage et Rafale ont participé aux frappes contre le régime syrien.
  • La France a diffusé des images de ses chasseurs qui ont participé aux frappes en Syrie la nuit dernière.
Un chasseur français participant à l'opération

Un chasseur français participant à l’opération

  • Les explosions ont été entendues et vues par les habitants de Damas. La fumée a couvert une partie de la ville.
La fumée sur la ville de Damas

La fumée sur la ville de Damas

  • L’opération a été menée avec près de 100 missiles , le régime prétend en avoir abattu 13.
  • Les défenses aériennes du régime syrien utilisées pendant les attaques ont été incapables protéger les sites ciblés. Selon la défense russe, la Syrie a utilisé d’anciens systèmes anti-aériens russes pour abattre les missiles occidentaux.
Les défenses aériennes à Damas la nuit dernière

Les défenses aériennes à Damas la nuit dernière

  • Le président française Emmanuel Macron a déclaré: « Nous ne pouvons pas tolérer la banalisation de l’emploi d’armes chimiques », les frappes seront « circonscrites aux capacités du régime sur les armes chimiques », « les faits et la responsabilité du régime syrien ne font aucun doute. La ligne rouge fixée par la France en mai 2017 a été franchie ».
  • Une conférence de presse du ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, et de la ministre des armées Florence Parly, s’est tenue ce matin sur les opérations en Syrie.

Paris : la conférence de presse ce matin

  • Jean-Yves le Drian a déclaré que l’opération en Syrie était légitime, proportionnée et circonscrite.
  • Florence Parly, la ministre de défense française a dit que les principaux centres de recherche ainsi que deux sites de fabrication d’armes chimiques ont été ciblés. Elle a ajouté : « Nous ne cherchons pas la confrontation, la Russie a été prévenue en amont. »

 

  • Theresa May, la première ministre britannique a déclaré que les frappes en Syrie constituent « Un effort commun contre la barbarie et la brutalité ». Elle a ajouté qu’il n’y avait pas d’autres alternatives que la force après le veto russe, pour empêcher le recours à des armes chimiques par le régime syrien.

 

  • Selon le Ministère des affaires étrangères turques : les frappes américaines, britanniques et françaises en Syrie sont une bonne réponse. Ankara soutient les frappes occidentales sur le régime syrien en réponse à l’attaque chimique.

 

La Syrie en une journée : le 13 avril 2018

This post is also available in: English (Anglais)

No Comments Yet.

Laisser un commentaire