Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
Zapisz Zapisz

La Syrie en une journée : le 10 mai 2018

By Posted on 0 No tags 0

Syrie News – Bulletin d’informations du 10 mai 2018

Par Rana Haj-Ibrahim, Lise Alchami & Ziad Arbaji

  • Des forces iraniennes déployées en Syrie ont lancé hier une vingtaine de missiles sur le territoire israélien. L’armée israélienne a répliqué violemment en bombardant plusieurs positions de l’armée syrienne et des milices pro-iraniennes près de ses frontières et près de Damas.
  • L’armée israélienne a ciblé la nuit dernière avec des tirs d’artillerie des positions de l’armée syrienne dans la ville d’Al-Baath dans le sud de la Syrie.
Le ciel de Damas pendant la nuit dernière

Le ciel de Damas pendant la nuit dernière

  • Des missiles anti-aériens de la défense aérienne syrienne ont été tirés contre des missiles israéliens qui visaient des sites militaires autour de Damas.
  • Les aéroports militaires syriens frappés la nuit dernière par Israël sont : Al-Thaala, Al-Mazzeh, Bali, Khakhalah, et Al-Dhumeir. D’autres sites militaires ont été aussi ciblés.

 

  • Selon des médias russes : Israël avait prévenu la Russie des frappes de la nuit dernière sur les sites iraniens en Syrie.

 

  • L’opposition syrienne dans la province de Homs a annoncé la suspension des convois de déportation, en accord avec la Russie. Les deux premiers convois ont été bloqués sur les routes faute d’autorisation de la Turquie.

 

  • La Grande Bretagne pense augmenter sa participation aux fonds de financement de la Défense Civile syrienne, les casques blancs, après la décision des Etats-Unis de réduire leur participation.
La défense civile syrienne intervient dans les camps de réfugiés

La défense civile syrienne intervient dans les camps de déportés

  • Selon Europe 1, pendant sa visite en Allemagne, le président français Emmanuel Macron a estimé que le dossier du nucléaire iranien est un test pour « la souveraineté européenne ». Sur le dossier iranien, les Européens font bloc face à Washington. Paris et Berlin ont ainsi vite réagi avec Londres mardi soir pour regretter la décision de Donald Trump, qu’ils n’ont pas réussi à faire changer d’avis.

 

  • Selon France24, le retrait américain de l’accord nucléaire iranien illustre la volte-face radicale de la diplomatie américaine au Proche-Orient. Il plonge la région dans l’inconnu, alors que les tensions sont vives entre la puissance chiite et Israël.

 

  • Une équipe de reconnaissance turque était en déplacement dans la province de Hama nord. L’objectif serait l’installation d’une nouvelle base d’observation de l’armée turque en Syrie.

 

  • Naser Al-Hariri, le président du haut comité syrien des négociations, a rencontré hier le ministre des affaires étrangères britannique Boris Johnson. Al-Hariri a parlé de l’importance des nouvelles sanctions contre la Russie et Iran.

La Syrie en une journée : le 9 mai 2018

This post is also available in: English (Anglais)

No Comments Yet.

Laisser un commentaire