Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
Zapisz Zapisz

5 jusqu’à maintenant…

Firas Abdullah, jeune reporter citoyen de la Ghouta orientale (banlieue de Damas), réfugié en France depuis peu, a souhaité rendre hommage à un de ses amis, Abo Salama, responsable de la défense civile de Douma exécuté le 9 mars 2018 par les forces du régime lors de la chute de la Ghouta. Nous vous livrons ici son témoignage. (Texte en français traduit par nos équipes de bénévoles, texte anglais original de Firas Abdullah).

Abo Salama, head of civil defense. After an airstrike on Douma. 2016-07-26
By Firas Abdullah, all rights reserved

Ecrit par Firas Abdullah, en mars 2019.

« 5 jusqu’à maintenant !!! »

….. Je me souviens encore de ce jour, du 27 juillet 2016 à midi. C’était une journée ensoleillée, une journée presque « normale » sur la planète Douma, une journée pleine de bombes et de frappes aériennes, de rues vides, exception faite des ambulances et des véhicules de défense civile. Depuis mon arrivée dans la zone qui avait été ciblée ce jour là, et comme j’en avais pris l’habitude, j’avais observé le travail d’une équipe de la défense civile en train d’extraire les blessés d’un bâtiment qui a été détruit par l’armée de l’air du régime. J’ai observé cet homme, que ses amis appelaient « Abo Salama », de son vrai nom Muhammed Masarweh. Quand je l’ai aperçu, je me suis nettement et facilement souvenu de lui, car j’avais l’habitude de le voir en chaque lieu et situation dangereux. Abo Salama, en tant que chef de la défense civile, avait l’habitude de se trouver à l’intérieur du premier véhicule se rendant sur le lieu de la frappe. Quelque fois même, il arrivait sur place, en moto, avant les équipes de secouristes. Souvent, j’ai puisé mon courage dans son élan, dans sa volonté à accourir lui aussi sur le terrain.

En ce jour, les sauveteurs travaillaient très dur pour libérer les blessés du bombardement, coincés dans « l’enfer » sous les toits. Abo Salama était là-bas en train de parler à une vieille femme qui était coincée. Je n’avais pas compris leur dialogue, dont seuls me parvenaient des sons assourdis… mais il semblait qu’il essayait de l’encourager.

Après un moment, Muhammed et son équipe ont réussi : ils ont extirpé cette vieille femme des décombres du toit de sa maison.

« 5 jusqu’à maintenant !!! » cria Abo Salamah. Après avoir réussi à sauver 5 civils ce jour-là devant la foule qui assistait à ces tragédies.

J’ai pris cette photo de lui alors qu’il faisait ce signe de la main, indiquant le nombre de civils qu’ils avaient pu sauver. Lors de la dernière campagne militaire du régime d’Assad et des forces Russes contre la Ghouta orientale début 2018, Abo Salama a été capturé vivant par l’armée d’Assad alors qu’il visitait sa ferme dans les environs de la ville de Douma. Il a été immédiatement exécuté d’une balle dans la tête. Son corps a été retrouvé quelques jours plus tard, dans sa ferme, après que les rebelles aient quelque peu progressé sur le terrain. La nouvelle de sa mort nous a tous choqués. Le 9 mars 2018 .. c’était sa journée.

**************************************

« 5 until now !!! » ….

I still remember that day, the noon of 27 July 2016.

Sunny day, It was like any normal day in Douma planet, full of bombs, airstrikes, empty streets except for ambulances and civil defense cars.

Since I arrived at the targeted area that day, as usual, I saw a civil defense crew was getting injuries out of a building which was destroyed by a regime’s air-force hit.

I glanced at this guy, his friends call him « Abo Salama », his name is Muhammed Masarweh.

When I saw him, I easily remembered him, because I used to see him in each scene and each dangerous situation.

As a leader in civil defense there, he used to be inside the first car which goes to hits, and sometimes he arrived by his motorcycle before the crews, many times I got my courage from his dash on the ground of scene.

In that day they were working so hard to get injuries out of that hell under roofs, Abo Salama was down there talking to an old woman was stuck, I hadn’t understood the dialogue, deeply sounds.. seemed like encouraging speech.

After a while, Muhammed and the crew did it, they succeeded to get the old woman out of down of her house’s roof.

« 5 until now !!! » Abo Salamah shouted out. After they succeed to save 5 civilians on that day in front of the crowd of people were watching that kind of a tragedy.

I took this picture of him while he was doing that sign !!!

Later, during the last Russian backed military campaign by Assad regime army against Eastern Ghouta at the beginning of 2018, Abo Salama was cached alive by Assad army while he was visiting his own farm around Douma city, then he was immediately executed by a bullet in the head, to be found then inside his farm after a few progress by the rebels few days later.

The news of his death shocked us all.

9 March 2018.. it was his day.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire